Overview of pension fund returns and financial markets-1st quarter 2020

Survol des rendements des caisses de retraite et des marchés financiers-1er trimestre

Placements

1er trimestre 2020

Numéro 20-09
23 avril 2020

Indice SAI des fonds équilibrés

L’éclosion de la COVID-19, qui a été officiellement qualifiée de pandémie le 11 mars 2020 par l’Organisation mondiale de la santé, a entrainé un mouvement de panique qui a fait sombrer les marchés boursiers. Néanmoins, le rendement positif des obligations canadiennes a modéré les pertes de l’indice SAI des fonds équilibrés, qui termine le trimestre en baisse de 9,7 %. 

Obligations canadiennes

Le trimestre a été marqué par les mesures d’urgence adoptées par les banques centrales, telles que la relance de programmes de rachat d’actifs, une baisse marquée des taux directeurs et d’autres actions visant à faciliter l’accès au crédit. Par conséquent, la courbe des taux s’est accentuée au cours du trimestre, dû à la chute des taux d’intérêt à court terme plus importante qu’à long terme. Le rendement des obligations canadiennes, représentées par le FTSE TMX Canada Univers, a progressé de 1,6 % au cours de la période. 

  1. La Banque du Canada a abaissé son taux directeur, le faisant passer de 1,75 % à 0,25 %. Celle-ci, qui conservait le taux directeur à 1,75 % depuis octobre 2018, a appliqué trois baisses de taux de l’ordre de 0,5 %, du 4 au 27 mars 2020.
  2. La Réserve fédérale a également réduit son taux directeur à 0,25 % et a réamorcé son programme d’assouplissement quantitatif.
  3. Parmi les différents secteurs de l’univers des obligations canadiennes, les investisseurs ont trouvé refuge dans les obligations fédérales (+5,1 %), alors que les obligations provinciales ont progressé plus modestement (+1,3 %) et que les écarts de crédit ont malmené le rendement des obligations corporatives (-2,5 %). La Banque du Canada a décidé de conserver le taux directeur à 1,75 % lors de ses rencontres des 30 octobre et 4 décembre 2019.

Actions canadiennes

Le marché boursier canadien, dont la performance repose principalement sur des secteurs sensibles à la croissance économique, a été durement touché par la crise de la COVID-19. L’indice de marché, le S&P/TSX, a chuté de 20,9 % au cours du trimestre. 

  1. Du côté des secteurs, tous ont clôturé le trimestre en territoire négatif. La pire performance s’est reflétée au niveau du secteur de l’énergie (-37,2 %). En plus des pressions à la baisse du prix du baril de pétrole entrainées par les impacts de la pandémie, la guerre de prix entre la Russie et l’Arabie Saoudite, qui a mené cette dernière à augmenter sa production et ses exportations pétrolières, a accentué les pertes du secteur.
  2. La fermeture des entreprises ordonnée par le gouvernement fédéral laisse anticiper une contraction importante du PIB canadien pour le premier semestre 2020. De plus, les impacts de cette mesure se sont reflétés davantage sur les actions des sociétés à petite capitalisation (S&P/TSX Small Cap : -38,1 %) que sur les actions de sociétés à grande capitalisation (S&P/TSX 60 : -18,5 %).

Actions mondiales

Les marchés boursiers mondiaux se sont écroulés suite à une vente massive des investisseurs, incertains des impacts sur la croissance économique que pourrait entrainer l’éclosion de la COVID-19. Le rendement de l’indice de référence, le MSCI Monde, a été de -20,1 % en devises locales. 

  1. Cependant, la chute des matières premières a mené à la dépréciation du dollar canadien par rapport à la plupart des devises des marchés développés. Par conséquent, le rendement de l’indice MSCI Monde en dollars canadiens a été supérieur (-13,3 %) à celui calculé en devises locales (-20,1 %).
  2. L’indice de référence du marché boursier américain, le S&P 500 $ US, a reculé de 19,6 % au cours des trois derniers mois, malgré toutes les politiques fiscales et monétaires mises en place par l’administration Trump et la Fed pour soulager le fardeau fiscal des entreprises et des individus. Le 26 mars 2020, on apprenait que plus de 3,3 millions d’Américains avaient présenté une demande d’assurance-emploi, et depuis cette date, les États-Unis accusent le plus important nombre de personnes contaminées dans le monde.
  3. L’indice MSCI EAEO (devises locales), qui représente essentiellement les marchés boursiers mondiaux des pays développés, à l’exception du Canada et des États-Unis, s’est déprécié de plus de 20,6 % depuis le début de l’année. Du côté de la zone euro, pour laquelle la croissance était déjà fragile avant l’éclosion du virus, les indicateurs économiques pointent vers une contraction économique.
  4. Les actions des marchés émergents, représentées par l’indice MSCI EM en devises locales, ont quant à elles perdu plus de 19,1 % au cours de la période. Dans un contexte ou une récession mondiale est attendue cette année, les investisseurs redirigent leurs capitaux vers des actifs moins risqués.
Indices 1T 2020 Année 2020
Indice SAI des fonds équilibrés1 -9,65 % -9,65 %
FTSE TMX Canada Univers 1,56 % 1,56 %
S&P / TSX -20,90 % -20,90 %
MSCI Monde    
   $ CA -13,34 % -13,34 %
   devises locales -20,10 % -20,10 %
S&P 500    
   $ CA -11,75 % -11,75 %
   $ US -19,60 % -19,60 %
MSCI EAEO    
   $ CA -15,29 % -15,29 %
   devises locales -20,55 % -20,55 %
MSCI EM    
   $ CA -16,14 % -16,14 %
   devises locales -19,05 % -19,05 %

1 La composition de l’indice SAI des fonds équilibrés est de 40 % FTSE TMX Canada Univers, 30 % S&P / TSX et 30 % MSCI Monde.

Médianes 1T 2020 Année 2020
Fonds équilibrés -9,98 %  -9,98 % 
Obligations canadiennes 0,99 %  0,99 % 
Actions canadiennes -20,42 %  -20,42 % 
Actions américaines  -12,82 %  -12,82 % 
Actions mondiales -13,43 %  -13,43 % 
Actions internationales  -15,73 %  -15,73 % 
Actions marchés émergents  -17,61 %  -17,61 % 

 

Notre infolettre

Recevez des informations claires et précises rédigées par nos experts sur des événements qui pourraient avoir un impact sur vos activités ou votre organisation. 

S'abonner

Type de nouvelles *

Nous joindre

Entamons la discussion et découvrez comment SAI peut vous aider, vous et votre organisation.

Parler avec un conseiller